FAIRE CONFIANCE EN SES SUBORDONNÉES DANS LE MILIEU DE LA RESTAURATION

Déléguer!!!! Quel grand mot!!!

Pour certains c’est du chinois, pour d’autres c’est un art. En restauration ou dans quelques domaine que ce soit, avoir un équipe consiste d’abord et avant tout de savoir quels sont les besoins de l’entreprise.

Faire confiance aux autres, avoir confiance en soi, avoir confiance en la vie.

Comment être serein avec l’inconnu?

Pourquoi certains ne délègue pas?

voici à mon humble avis,  3 raisons pour laquelle quelqu’un ne voudrait pas déléguer

1- la peur de manquer de travail.

Pourquoi manquer de travail? Simplement parce qu’en déléguant une partie de nos tâches, on devient remplaçable aux yeux de la compagnie, d’où une perte d’emploi potentielle.

Moi, je verrai plutôt ceci comme une opportunité à trouver une nouvelle fonction dans l’entreprise et se mettre à la page sur le marché du travail.

 

2-la peur de perdre la vedette.

 

En effet, certains ont ce besoin d’avoir la notoriété d’un travail bien fait. Le chef qui veut être le seul à faire la finition d’un traiteur alors qu’une armée d’individu a travaillé derrière. Je trouve ça injuste (commentaire vraiment personnel ici).

3-Personne d’autre que moi le fait mieux que moi.

Un exemple typique d’un perfectionniste. A part la ou les personnes qui font des traiteurs, je ne crois pas qu’il y ait grand place à la perfection dans ce domaine. Il faut plutôt être généraliste et demander à des gens plus pointu de terminer le travail entamé pour s’assurer de la finition. Sinon, il n’y a aucune nécessité à être perfectionniste.

Lorsque je parle à une personne perfectionniste, je lui donne toujours l’exemple de l’horloger. En effet, un horloger se doit d’être perfectionniste sinon la montre ou l’horloge ne fonctionnera jamais. C’est un travail d’une être minutie et d’une importance capitale pour la bonne marche des montres. C’est un travail qui ne requiert pas de travail d’équipe. Il doit travailler seul et être concentré sur l’article.Le produit de base ne change pas et n’évolue pas au gré des saisons.

En restauration c’est pratiquement impossible de travailler de cette façon. On doit travailler avec des denrées qui changent constamment, on doit donc avoir une certaine flexibilité, jouer avec les produits pour que le produit final soit presque l’équivalent à la dernière fois dont on l’a fait. Cela demande de l’expérience et de faire des expériences. Je ne sais pas si un horloger serait capable de travailler de cette façon c’est à dire avec un produit brut changeant. Certains d’entre nous n’aimons pas le changement et je crois qu’un horloger devrait avoir à mon point de vue cette attitude.

Cela n’enlève rien au travail colossal que font ceux-ci mais pour les besoins de l’article je crois que cet individu n’a pas sa place au sein d’une industrie comme la notre.

 

 

Un bon leader rassembleur est celui qui est là pour reconnaître le travail d’autrui, qui en fait la publicité devant les autres employés, qui organise des activités de groupe en dehors des lieux afin de voir ses employés sous un autre angle que celui du travail.

 

Et vous connaissez-vous une autre raison a ne pas deleguer?